Révision des contrats en Libye

(B2) Les Libyens semblent vouloir faire payer cher aux Italiens leur attitude tournoyante lors du dernier conflit. Tous les contrats signés par le régime Kadhafi seront « revus et réexaminés conformément aux intérêts de la Libye avant d’être appliqués.  » annonce jeudi (29 décembre) un communiqué du gouvernement provisoire de Libye. Les entreprises devront) prouver d’avoir été des partenaires de la Libye et non de Kadhafi et de son régime ». Premier visé par cette mesure, le groupe pétrolier italien ENI à qui le Premier ministre libyen a écrit. Ce alors que Mario Monti a annoncé une visite dans le pays le 21 janvier pour redonner vie au vieux traité italo-libyen.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).