Aide humanitaire et intervention militaire. Bien distinguer les deux (Parlement européen)

(B2) A l’unanimité. Il n’a pas manqué une voix au rapport sur la mise en œuvre du Consensus européen sur l’aide humanitaire adopté par la commission du Développement, jeudi (9 décembre). Nous voulons adresser « un signal clair » à la Commission souligne la rapportrice, la Française Michèle Striffler. La « distinction entre les mandats des acteurs militaires et humanitaires doit rester bien claire » souligne-t-elle. « Nous réaffirmons également la nécessité de créer une force européenne de protection civile et demandons donc à la Commission européenne de présenter des propositions législatives à cet effet. » Les députés demandent également à la Commission européenne d’allouer « des fonds supplémentaires à des activités de promotion du Droit International humanitaire sur le terrain. Nous attirons également l’attention sur les nombreuses violences sexuelles utilisées comme armes de guerre ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).