L’utilité de la force militaire = l’humanitaire !

(BRUXELLES2) C’était mardi midi au comité militaire de l’UE. La Haute représentante, Cathy Ashton, était venue participer au déjeuner avec les différents chefs d’Etat-Major des Etats membres de l’UE. Autrement dit le gratin militaire européen. Croyant bien faire sans doute (soyons optimistes :-)), elle vante l’utilité de la force. « La principale utilité de la force militaire consiste dans des opérations militaires humanitaires, comme l’a été la présence d’un navire hôpital à Haïti », dit-elle (en substance) selon des propos qui m’ont été rapportés. Consternation autour de la table… Inutile de dire que les gradés n’ont rien osé dire, mais ont été quelque peu sidérés de cette sortie, qui n’est ni plus ni moins que la traduction d’une réduction des ambitions stratégiques de l’Union européenne. On savait que la Haute représentante n’avait pas d’ambition en matière de PSDC. On ne savait pas que c’était une lacune persistante…

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).