Le président du comité militaire de l’OTAN au gouvernement italien (maj)

Admiral Giampaolo Di Paola (Crédit : Otan)
(BRUXELLES2) Nous l’annoncions au conditionnel. C’est désormais officiel. L’amiral Giampaolo Di Paola qui préside actuellement le Comité militaire de l’OTAN, va être nommé ministre de la Défense dans le gouvernement de “techniciens” dirigé par Mario Monti, l’ancien commissaire européen au Marché intérieur puis à la Concurrence. L’amiral quittera ainsi son mandat au comité militaire de façon anticipée. Celui-ci se termine normalement en juin 2012. Mais son successeur est déjà connu (*). Et, en attendant, l’intérim pourra être assuré par son adjoint, le général américain Walter Gaskin.

Né à Torre Annunziata, en 1944, âgé de 67 ans, Giampaolo Di Paola entre en 1963 dans la marine. Diplômé de l’école navale, avec une spécialité dans les sous-mariniers, il sert à bord du « Cappellini » (1974-1975) et du « Sauro » (1980-1881). Il part ensuite à l’OTAN comme responsable du programme de guerre sous-marine au sein de la section planification à long terme du SACLANT, à Norfolk. Il commandera ensuite la frégate “Grecale” (1984-1986), le porte-avions “Garibaldi” (1989-1990).

Il a occupé plusieurs postes proches du pouvoir : d’abord conseiller politico-militaire au ministre de la Défense, puis chef de cabinet (1998-2001) de deux ministres centristes, Carlo Scognamiglio (libéral) et Sergio Mattarella (démocrates-chrétiens, puis parti démocrate). Les décisions auxquelles il participe ou qu’il impulse ne sont pas négligeables : l’Italie intervient au Kosovo, la conscription militaire est supprimé. Entre mars 2004 et 2008, il est le chef d’Etat-Major des armées sous le gouvernement Berlusconi puis Prodi.

(*) Lire aussi : Un Danois présidera le comite militaire de l’OTAN à partir de 2012

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).