La mission de police en Bosnie prolongée, avant fermeture (maj)

(BRUXELLES2) La mission de police de l’Union européenne (MPUE) en Bosnie-Herzégovine devrait être prolongée jusqu’en juin 2012. Une ultime prolongation avant clôture. La mission doit, en effet, passer le témoin au bureau du représentant spécial de l’UE en Bosnie-Herzégovine, qui assurera dorénavant les tâches de conseil et d’assistance au gouvernement local en matière de police et douanes, comme toutes les autres fonctions. Les ambassadeurs du Coreper ont acté, aujourd’hui cette décision, qui doit être formellement endossée par les Ministres de l’UE (en point A, sans débat). Quelques personnes de la mission pourraient rester, après juin 2012, quelques semaines de plus en place (2-3 mois maximum) afin d’assurer le bon déroulement du relais.

Cette modification des tâches entre dans une dynamique de normalisation des relations entre l’Union européenne et la Bosnie-Herzégovine, candidate naturelle à l’adhésion à l’UE (même si sa candidature n’est pas encore reconnue juridiquement).

Sa mission ne comportera plus réellement de rôle opérationnel et consistera plutôt à « aider les services répressifs compétents et le système de justice pénale de Bosnie-Herzégovine à lutter contre la criminalité organisée et la corruption, en renforçant les interactions entre la police et le parquet ».

Les Européens auront quatre fonctions bien définies :

  • fournir des conseils stratégiques aux services répressifs et aux autorités politiques de Bosnie-Herzégovine sur la lutte contre la criminalité organisée et la corruption;
  • promouvoir et faciliter les mécanismes de coordination et de coopération, aussi bien verticaux qu’horizontaux, entre les services répressifs compétents, en accordant une attention particulière aux forces de l’ordre au niveau de l’État;
  • veiller au bon déroulement du transfert entre la MPUE et le bureau du RSUE;
  • contribuer à la coordination des efforts de l’UE et de ses États membres dans le domaine de l’État de droit.

En outre, la mission devra assurer la gestion de l’entrepôt de réserve de l’UE – sorte de réserve stratégique pour de futures missions – de façon provisoire en attendant « la mise au point de dispositions définitives » sur le sujet.

La MPUE restera essentiellement basée à Sarajevo, avec 3 autres antennes « terrain » à  Banja Luka, Mostar et Tuzla.

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).