Des Apache contre les pirates

crédit : ministère néerlandais de la Défense / Peter WIEZORECK

(BRUXELLES2) C’est la proposition faite par certains députés néerlandais (du groupe libéral) devant la 2e chambre du parlement néerlandais aujourd’hui (jeudi 10 novembre), où un débat est organisé sur la lutte contre la piraterie. Il faut renforcer la lutte contre les pirates et mettre des hélicoptères d’attaque Apache à bord des navires néerlandais déployés au large de l’Océan indien.

Les Britanniques l’ont fait, pourquoi pas nous

« Les Apaches ont une puissance de feu beaucoup plus grande que les hélicoptères Lynx, utilisés aujourd’hui. Les Britanniques les ont utilisé, et cela a été efficace » a expliqué l’initiateur de cette idée, Han Ten Broeke dans De Telegraaf (information reprise par Elsevier notamment). « Les deux frégates néerlandaises déployées contre la piraterie Hr Ms Johan de Witt et Hr Ms Rotterdam pourraient (en) être équipés ». Une proposition soutenue par d’autres partis – assure-t-il – par d’autres partis comme les Chrétiens-Démocrates (CDA) et le PVV (parti de liberté) de Geert Wilders.

Doubler les équipe de protection

Mais le député libéral (et son parti) ne s’arrête pas là. Il estime que la piraterie est un problème non seulement sur la côte est de l’Afrique mais également sur la côte ouest, et souhaiterait que davantage d’attention y soit portée. Et, surtout, il souhaiterait doubler rapidement le nombre d’équipes de protection embarquée qui sont placés sur les navires les plus sensibles. Il faudrait protéger 100 navires au lieu de 50 comme actuellement (par an). Aux Pays-Bas, avec un certain consensus, la classe politique a convenu de ne pas généraliser l’emploi de gardes privés. Le gouvernement néerlandais s’est ainsi opposé à la demande du lobby des armateurs de pouvoir disposer de gardes privés et armés sur leurs navires, estimant qu’il fallait garder le monopole de la force mais, en revanche, a accepté de placer des équipes de protection sur certains d’entre eux.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).