Carré d’as, des peines plus légères que requises pour les pirates somaliens

(B2) La cour d’assises des mineurs de Paris (*) a, finalement, rendu un verdict plutôt clément envers les six pirates du Carré d’As mercredi (30 novembre). Un des accusés, celui qui était chargé d’approvisionner les ravisseurs et leurs victimes, a été acquitté, les autres condamnés à des peines allant de quatre à huit ans de prison. L’avocat général avait réclamé des peines de 6 à 16 ans. Les jurés ont, apparemment tenus compte du fait que ces pirates n’étaient pas les organisateurs de l’acte ; celui-ci est apparemment un ancien douanier somalien, Youssouf Haji Shiré, qui n’a pas été arrêté. Leur situation humble, leur repentance, le fait que les victimes – les Delanne présents à l’audience – n’ont pas réclamé de peines trop hautes ont joué également dans l’avis rendu.

(*) Un des accusés était mineur au moment des faits.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).