Une mission européenne en Libye : quand il neigera sur Tripoli ?

(BRUXELLES2) Après plusieurs missions d’évaluations, l’Union européenne attend de ses interlocuteurs libyens qu’ils formalisent les demandes d’assistance par exemple en matière de gestion des frontières ou de formation de la police. L’autre condition posée par les Européens est de disposer du rapport d’évaluation des Nations-Unies et de coordonner étroitement ses actions avec les partenaires internationaux. Les Européens devant alors s’occuper des « niches » restantes. Autant de conditions qui rendent difficiles, en l’état, d’aller davantage de l’avant pour mettre sur pied une mission PeSDC. Sauf surprise, au conseil des Affaires étrangères et de la Défense, il ne faudra donc pas attendre d’avancées de ce coté-là.

(Maj) Pour tenter de débloquer le sujet, les 27 ont convenu lors du Conseil des ministres du 1er décembre, de fixer une date – « début 2012 » – pour fixer les « options à une possible mission PSDC », qui seraient centrées sur « la réforme du secteur de sécurité et la gestion des frontières », dans le plein « respect du principe d’appropriation par les Libyens et en coopération avec l’ONU ».