Le Royaume-Uni bloque l’UE à l’ONU

(BRUXELLES2) Le Royaume-Uni, furieux de voir reconnu le rôle de l’Union européenne, a décidé de bloquer la “machine” à déclarations européennes, comme le rapporte le quotidien britannique The Guardian, aujourd’hui.

Entre William Hague et Catherine Ashton, c'est un peu l'amour vache (crédit : Th. Monasse)

Les diplomates britanniques en poste à New York (ou dans d’autres instances de l’ONU) ont ainsi bloqué pas moins de 70 déclarations que l’Union européenne devait faire dans différents comités l’ONU, sur des sujets aussi variés que les droits de l’homme, le terrorisme, le désarmement ou l’économie. « Sur instruction du Premier ministre David Cameron et du Ministre des Affaires étrangères William Hague » précisent nos confrères britanniques. Un blocage persistant depuis plusieurs semaines déjà ainsi que me l’a confirmé un spécialiste des affaires étrangères oeuvrant dans les institutions européennes.

Objet de la fureur britannique : les déclarations sont faites au nom de l’Union européenne et non de l’UE et de ses Etats membres, alors qu’estiment-ils, cela porte sur des matières mixtes. Ce faisant, ils viennent réduire à néant la récente avancée obtenue par le service diplomatique européen à l’ONU de voir son rang rehaussé dans les instances internationales des Nations-Unies.

lire aussi :L’Assemblée générale de l’ONU pousse le bouton « son » de la voix de l’UE

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).