Dernières nouvelles de la piraterie (15 octobre 2011). Les attaques continuent

(BRUXELLES2)

Deux marins du MV Blida libérés par leurs ravisseurs

Les pirates somaliens ont remis en liberté, le 12 octobre deux marins du MV Blida, un navire algérien capturé il y a presqu’un an déjà. Il s’agit d’un Ukrainien et d’un Algérien, libérés pour « raison humanitaire ». Ils auraient souffert de troubles cardiaques.

Disparition d’un navire utilisé comme bateau-mère

Le « Mv Socotra 1 », un navire yemenite aux mains des pirates et utilisé comme bateau-mère, aurait disparu. Selon l’ONG Ecoterra rapportant des témoignages de Somaliens, le navire se trouvait près des Seychelles quand il a été pris sous le feu d’un navire de guerre non identifié. A la suite de l’échange de tirs, il aurait coulé. Ecoterra indique qu’aucune tentative de sauvetage n’aurait été effectuée. Et seuls quelques hommes auraient pu s’en tirer sain et sauf ; 39 personnes (chiffre non confirmé) seraient ainsi décédées.

Un baleinier détruit et 4 suspects arrêtés au large de la Tanzanie … puis relâchés

(crédit : Eunavfor Atalanta)

Un baleinier suspect a été saisi, le 7 octobre, par la frégate allemande FGS Köln qui participe à l’opération anti-piraterie de l’EU Atalanta, à environ 200 milles à l’est de la Tanzanie. Le navire suspect avait été précédemment localisé par l’avion de patrouille maritime norvégien (de la mission de l’OTAN, « Ocean Shield »). Et quand le Köln l’a relocalisé, les photos montraient clairement qu’il s’agissait du même baleinier, avec un skiff à la remorque et 4 personnes à bord. L’équipe de militaires allemands a abordé le baleinier, saisi le matériel utilisé pour la piraterie et détruit le navire. Les 4 suspects ont été arrêtés, puis relâchés à terre, en Somalie.

Le M/V Dover libéré

Le navire grec, MV Dover, battant pavillon panaméen a été libéré le 30 septembre après paiement d’une rançon confirme le QG européen anti-piraterie EUnavfor Atalanta. L’équipage de 23 marins (3 Roumains, 1 Russe et 19 Philippins) et la navire sont arrivés au port de Salalah à Oman le 3 octobre en sécurité. Il avait été piraté le 28 février dernier à 260 milles au nord-est de Salalah en mer d’Arabie alors qu’il était en chemin de Port Quasim (Pakistan) vers Saleef (Yemen).

Un navire danois échappe à une attaque en mer d’Arabie

Les pirates somaliens ont attaqué, jeudi (29 septembre), un tanker danois, le Torm Republican, dans la partie sud de la mer d’Arabie. Des coups de feu ont été échangés entre les pirates et les gardes privés (britanniques) présents à bord de navire. Les pirates ont renoncé à l’attaque. Aucun des 22 membres d’équipage (indiens) n’a été blessé. On ne connait pas le sort des pirates.

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).