Réduction d’effectifs en vue à Eulex Kosovo

(BRUXELLES2) Après les Français en mars, ce sont les policiers Italiens et les Roumains qui pourraient quitter la mission Eulex d’ici la fin de l’année d’après des informations parvenues à B2, non confirmées officiellement. Les unités de police territoriales dont dispose la mission européenne seraient alors réduites aux seuls effectifs polonais. Ce qui pose la question de leur pérennité.

Le futur de la mission Eulex – une des plus grosses de l’Union européenne avec plus de 3000 personnes sur le terrain – devrait être discuté par les 27 ambassadeurs du COPS (le comité politique et de sécurité) prochainement. L’objectif est en effet de revoir les termes de la mission pour les années à venir, en tenant compte à la fois de la nouvelle donne budgétaire et de la situation au Kosovo. A l’ordre du jour, un resserrement sur quelques objectifs plus limités. Là où les Européens sont absolument nécessaires, comme les grandes affaires judiciaires (de corruption par exemple).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).