Un communicant à mi-temps pour l’Europe de la défense

(BRUXELLES2) Un officier de presse a (enfin) été nommé au sein de la Commission européenne et du service européen d’action extérieure pour s’occuper des questions de défense et de sécurité. Il était temps. Cela fait presqu’un an que les effectifs du Conseil de l’UE ont été transférés au service diplomatique européen et que les deux officiers de presse, affectés à plein temps à cette question, sont donc partis vers d’autres fonctions.

Le nouveau communicant est un Français, Sébastien Brabant, qui était auparavant chargé de la communication et l’information à la délégation de la Commission européenne au Liban. Mais dans son planning de tâche, il n’aura pas que les questions de défense et sécurité à s’occuper, ce sera seulement une partie de ses tâches.

Un mi-temps en quelque sorte. Il est vrai que ces questions n’ont jamais été et ne semblent pas devenir une « top priorité » pour la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une pensée sur “Un communicant à mi-temps pour l’Europe de la défense

  • 28 septembre 2011 à 01:23
    Permalink

    Ni même pour les Etats membres, à commencer par ceux qui ont pourtant initié le processus PESD ….. et fait inscrire dans le Traité de Lisbonne des dispositions sur lesquelles ils s’assoient allègrement aujourd’hui ….

Commentaires fermés.