Dernières nouvelles de la piraterie (23 septembre 2011)

(BRUXELLES2) Malgré plusieurs libérations récentes, il reste encore 504 otages aux mains des pirates somaliens ainsi que 30 navires marchands et 18 petits bateaux de pêche, selon le dernier bilan dressé par l’ONG Ecoterra en date du 16 septembre.

Attaque déjouée au large du Kenya

Un cargo battant pavillon grec, le Pacific Express, échappe, mardi 20 septembre, à une attaque des pirates somaliens, à 180 miles au large du port de Mombasa (Kenya). L’équipage s’est réfugié dans la citadelle. L’intervention d’un navire italien membre de l’opération Ocean Shield de l’OTAN,  l’ITS Andrea Doria, a permis d’échapper au pire. Les pirates ont pris la tangente et n’ont pas été poursuivis. Un feu avait commencé à prendre à bord du navire marchand, à la suite de la tentative des pirates de forcer l’espace confiné. Et l’équipage de 25 Philippins et un Ukrainien a été évacué. Ils sont sains et saufs et ont été transférés à Mombasa, précise un communiqué du QG anti-piraterie de l’OTAN.

Un feu s'est déclaré sur le MV Pacific express à la suite d'une attaque pirates, intervention d'un navire italien de l'OTAN (Crédit : OTAN / Marine italienne)

Le navire Mv Hoang Son Sun libéré 

Au bout de 8 mois de captivité, le Mv Hoang Son Sun a été libéré, le 16 septembre. Ce navire vietnamien, battant pavillon mongol, avait été signalé capturé par les pirates somaliens le 19 janvier dernier à 520 miles au sud est du port de Mascatte (Oman). Il a pris la direction du port de Salalah (Oman).

Les pirates soupçonnés de complicité dans le rapt d’une Britannique

Le rapt d’une touriste Britannique, sur une plage privée au Kenya, le 11 septembre, semble conduire à une piste pouvant mêler les milices islamistes et les pirates somaliens. C’est en tout cas la conviction des Britanniques et les Kenyans, qui mènent conjointement l’enquête, sur place. Me Tebbut, a été kidnappée par une équipe des Al Shabab dans le village de Kiwayu près de la frontière somalienne, et serait actuellement en Somalie. Son mari, David Tebbutt, directeur financier de Faber & Faber, a tenté de résister et a été tué aussitôt.

Un centre d’analyse de la piraterie maritime aux Seychelles

Les Seychelles sont prêtes à accueillir un centre d’opération et d’analyse maritime a annoncé le ministre des transport et de l’intérieur, Joel Morgan, à l’issue d’une conférence internationale sur la piraterie qui s’est tenue dans l’archipel du 6 au 9 septembre. Une proposition qui fait suite à des conversations avec le groupe de contacts pour la piraterie au large de la Somalie, et l’organisation maritime internationale.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).