Les forces de sécurité syrienne sur la liste des interdits

(BRUXELLES2) Le principe avait été adopté la semaine dernière. Le journal officiel a publié aujourd’hui la liste des 15 responsables syriens qui voient leur nom ajouté à la liste des interdits de séjour de l’Union européenne.

Ce sont essentiellement des responsables de sécurité « directement impliqué(s) dans la répression et les violences à l’encontre de la population civile en Syrie » comme le général Rafiq SHAHADAH, Chef de la section 293 (affaires intérieures) des renseignements militaires syriens à Damas et conseiller de Bachar, Hassan Bin-Ali AL-TURKMANI, Vice-ministre adjoint, ancien ministre de la défense, Brigadier Husam SUKKAR, Conseiller présidentiel pour les questions de sécurité ou le Ltt général Munir Adanov, Chef d’état major adjoint « opérations et formation » de l’armée syrienne.

Il se trouve également quelques supports financiers du régime comme Nizar AL-ASSAAD, très proche de responsables gouvernementaux de premier plan qui « finance la milice Shabiha dans la région de Lattaquié » ou Mohammed JABIR et Samir HASSAN, proches associés d’affaires de Maher Al Assad (le frère cadet du président syrien).

A ces personnes individuelles, cinq entités de l’appareil sécuritaire syrien voient leurs avoirs gelés : la sécurité politique, les renseignements généraux, les renseignements militaires, les renseignements de l’Armée de l’air, les Forces Qods du Corps des gardiens de la révolution (IRGC). Toutes notions assez générales et a priori bien difficiles à mettre en oeuvre en pratique. Ce qui est maintenant en préparation, ce sont des sanctions plus économiques, notamment pour suspendre les importations syriennes de pétrole. D’une certaine façon, la remise en marche des installations libyennes pourrait faciliter cette prise de décision…

télécharger le règlement et la décision (pdf en français)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).