L’Egypte n’abandonne pas ses bonnes manières ! Procès militaires contre civils

(BRUXELLES2) Une vingtaine d’eurodéputés représentant presque tous les partis politiques – du tory Charles Tannock (ECR) à Ana Maria Gomes (S&D) en passant par Marietje Schake (ALDE), Mario David (PPE, président la délégation UE-Machrek) ou Hélène Flautre (Verts) – ont écrit à Catherine Ashton, la Haute représentante de l’UE pour attirer son attention sur les procès militaires auxquels sont soumis des civils. « Plus de 10.000 civils n’ont pas les mêmes droits (que Moubarak et sa famille) et son traduits devant des tribunaux militaires. Nous sommes témoins aujourd’hui des mêmes pratiques d’intimidation et illégales qui nous rappellent l’ancien régime. Dans des déclarations faites ces dernières semaines, le Conseil suprême des forces armées a accusé plusieurs mouvements de jeunesse et des individus d’inciter à la violence et de créer des troubles. En outre, des centaines de manifestants ont été poursuivis devant des tribunaux militaires et condamnés à des années de prison sans avoir pu parler à leurs familles ». Et les signataires de demander à l’Union européenne d’exprimer sa préoccupation et de ne s’engager plus avant dans le partenariat sans demander le respect des droits de l’homme et de l’état de droit.

La lettre :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).