Un budget un peu plus réactif ?

(BRUXELLES2) La commission des affaires étrangères (Afet) du Parlement européen a demandé que le règlement financier soit amendé, notamment pour le rendre un peu réactif aux crises. Les eurodéputés “Afet” recommandent ainsi une « approche différenciée quand l’UE doit répondre à des urgences humanitaires, des crises internationales dans des pays tiers, soutenant un processus de transition démocratique ».

Ils recommandent ainsi que dans les opérations d’aide humanitaires, de protection civile, ou de gestion de crises, et « si l’urgence le justifie, l’enregistrement du transfert de fonds devrait pouvoir être fait dès la signature de la personne responsable de l’engagement de ces fonds ».

Dans les ambassades de l’UE à l’étranger, en cas de circonstances exceptionnelles et sur une base temporaire, le service diplomatique devrait pouvoir déléguer aux agents de la Commission européenne certains de ses pouvoirs de mise en œuvre budgétaire.

NB : Le règlement financier devrait adopté au mois de septembre. Il reste, en effet, un certain nombre d’autres sujets en débat à la commission du budget (compétente sur le fond). La commission des Affaires étrangères ne donne qu’un avis.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).