Actu BlogMissions OpérationsRussie Caucase Ukraine

Un général polonais bientôt à la tête d’EUMM Georgia

Le général Tyszkiewicz en Irak, 2003 (crédit photo : Ministère polonais de la défense)

(BRUXELLES2) Le général polonais Andrzej Tyszkiewicz, âgé de 62 ans, devrait prendre la tête de la mission européenne d’observation (EUMM) en Géorgie, selon nos informations, au début juillet. Il remplacera à ce poste l’ambassadeur allemand Hansjörg Haber, devenue commandant des opérations civiles de l’Union européenne au service diplomatique européen (CPCC).

Cette nomination doit être encore confirmée par le COPS, le Comité politique et de sécurité, fin juin. Mais elle est quasi-officielle en Pologne, où le ministre des Affaires étrangères Radek Sikorski, s’est déjà réjoui officiellement de cette nomination.

Son double cursus, formé à l’école polonaise et à l’école de l’URSS (une obligation chez les officiers de l’ancien bloc communiste) est un avantage dans cette région. Elle lui permettra peut-être de retrouver, de “l’autre coté” de la ligne de démarcation d’anciens condisciples. Son implication dans la guerre d’Irak, aux cotés des Américains, comme à l’OTAN, ou en Turquie, lui donne aussi l’autorité nécessaire pour en imposer aux Géorgiens, un peu “impétueux” parfois. Son passage enfin durant cinq années dans la diplomatie, dans les Balkans, permet d’adoucir cette image d’un militaire de carrière.

Un homme des blindés, formé à deux écoles

Né en 1949 à Ciechanów (petite ville au nord de Varsovie), Tyszkiewicz est un militaire de carrière formé à la fois à l’école polonaise des officiers de Wrocław (1973) et à l’école soviétique de l’académie militaire Mikhaïl Frounze de Moscou (1979) et de l’académie d’Etat-Major d’URSS (1990). C’est aussi un homme des blindés. Il a servi d’abord dans la 8e Division mécanisée de Koszalin, au 32e et 1er régiment mécanisé (1982-1986), puis comme chef du personnel et commandant adjoint à la 1ère division mécanisée de Legionowo et comme commandant de la 6e brigade aéroportée de Cracovie (1987). Et un homme d’Etat-Major. Il prend la direction des opérations (1990-92) puis est chef de la formation (1993-94). Promu major-général, il est nommé commandant-adjoint des forces terrestres en septembre 2002.

Premier commandant des Polonais en Irak

Attaché militaire en Turquie (1995-1999), puis représentant militaire polonais à l’OTAN, il a surtout été le premier commandant du contingent polonais en Irak, dans l’opération menée par les Américains, et commandant de la Division multinationale Centre-Sud (2003-2004). Il a été nommé, en 2005, ambassadeur de Pologne en Bosnie-Herzégovine, poste qu’il a exercé sans interruption jusqu’à 2010.

Lire également : La structure de gestion de crises de l’UE (CPCC/CMPD) a de nouvelles têtes. C’est confirmé

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).