La prolongation d’EUTM actée en juillet

(BRUXELLES2) Les ministres des Affaires étrangères de l’UE pourraient, le 18 juillet, avaliser la décision de prolongation de la mission de formation des militaires somaliens en Ouganda (EUTM Somalia). Les ambassadeurs du COPS, qui en ont discuté récemment, semblent à peu près d’accord sur le principe et ont demandé à avoir un nouveau Concept de gestion de crises (CMC).

Quelques réticences avaient bien été exprimées par certains ministres en mai, notamment celui des Pays-Bas – qui demandait à avoir des garanties sur la réintégration des soldats – ou le Royaume-Uni – qui estimait « prématuré » de discuter de la prolongation. Mais la mission a montré son efficacité. Environ 1300 soldats ont été formés, 420 sous-officiers et une cinquantaine d’officiers juniors ; et le taux de défection est inférieur à celui attendu (*). Et les Etats-Unis qui sont partenaires (logistiques de l’opération) sont également satisfaits et poussent pour la prolongation (un message entendu à Londres apparemment).

Il reste maintenant pour les experts militaires à préciser les contours de la mission qui serait reconcentrée sur quelques objectifs uniquement : la formation des cadres de la nouvelle armée somalienne : juniors officiers, sous officiers,  spécialistes (en contre IED ou médical). La nouvelle mission pourrait démarrer en septembre-octobre, pour une durée d’un an, réparti en deux semestres (comme pour EUTM I). Certains Etats-Majors ont déjà commencé à préparer le recrutement des personnels (en Suède notamment).

Aucun Etat n’a encore fait de proposition expresse de nation-cadre. Mais la mission étant plus légère, si un petit staff de commandement est nécessaire, le rôle d’une nation-cadre en tant que telle n’est pas automatiquement nécessaire.

(*) Moins de 100 personnes auraient – selon nos information – rejoint leurs groupes tribaux (pas automatiquement d’ailleurs dans les forces islamiques).

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “La prolongation d’EUTM actée en juillet

  • 20 juillet 2011 à 00:09
    Permalien

    Aucun argument n’est présenté au soutien l’optimisme béat dont fait preuve cet article.
    Ainsi, à la question de savoir ce que sont devenus les 1300 soldats somaliens formés en Ouganda, vous répondez sans ambages que « moins de 100 auraient rejoint leurs groupes tribaux ».
    Question : Mais pour y faire quoi et qui sont ces groupes tribaux, noms et localisation géographique, PLZ ?
    Autre remarque, savez-vous que vous êtes le seul à affirmer que la mission EUTM est couronnée de succès et ce contre l’avis des observateurs qui sont sur le terrain lesquels estiment le taux de désertion proche de 60%.

Commentaires fermés.