La Croatie en route de décrocher la 28e étoile

Hélicoptère croate membre du Nordic battlegroup (crédit photo : Ministère suédois de la Défense)

(BRUXELLES2 *) « Je suis heureux de pouvoir accueillir bientôt le 28e État membre de l’Union européenne ». C’est en ces termes que Stefan Füle, le commissaire à l’Elargissement, a annoncé hier, avoir bouclé les négociations d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne. En six ans, pas moins de 35 chapitres, couvrant toutes les compétences européennes, de l’agriculture aux droits fondamentaux en passant par les affaires étrangères ou la politique régionale, ont ainsi été négociés et approuvés. Mais c’est le chapitre de la justice, avec la lutte contre la corruption et les criminels de guerre, qui a suscité le plus de difficultés.

Les ministres des Affaires européennes des 27 doivent encore donner leur quitus, le 21 juin, suivi des chefs d’État, le 24 juin. Et le Traité d’adhésion pourra être signé à l’automne. Restera enfin à engranger les 28 ratifications du Traité. Si la Croatie a choisi un référendum, chaque État reste libre de choisir son mode de ratification. En France, c’est le Parlement qui est compétent.

Un nouvel élan pour l’élargissement

Cette décision marque un grand jour, « historique » pour la Croatie qui pourrait adhérer le 1er juillet 2013. Mais elle pourrait aussi donner, souligne le commissaire Füle, un « nouvel élan à l’élargissement aux pays des Balkans ». La Commission espère démarrer, cette année, les négociations d’adhésion notamment avec l’ex-république yougoslave de Macédoine si « Athènes et Skopje règlent leurs difficultés », voire avec la Serbie.

(*) Cet article est paru dans l’édition de samedi de Ouest-France

NB : Coté défense, on peut remarquer que la Croatie participe déjà à plusieurs opérations de l’Europe de la défense, comme l’opération anti-pirates d’Atalanta ou le nordic Battlegroup (de permanence ce semestre), et qu’il a déjà signé l’accord-cadre de participation aux opérations de maintien de la paix de l’UE. Coté affaires étrangères, la Croatie s’aligne régulièrement sur les déclarations et mesures de sanction prises par l’Union européenne à l’égard des pays tiers.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

3 réflexions sur “La Croatie en route de décrocher la 28e étoile

  • 11 juin 2011 à 14:10
    Permalien

    La Croatie n’est pas encore prête. L’Etat de droit laisse à désirer, comme l’admet même la Commission. Et l’UE n’est pas prête non plus. Elle est en crise profonde et cherche apparemment une fausse “bonne nouvelle”… lostineurope.posterous.com

  • 11 juin 2011 à 16:23
    Permalien

    Génial. C’est vrai que l’Europe se porte tellement bien -surtout l’Europe de la Défense, d’ailleurs, mais c’est sans doute moins visible pour le citoyen lambda- qu’il fallait absolument, mais absolument presser le pas pour l’agrandir…

  • 15 juin 2011 à 11:49
    Permalien

    Bruxelles n’a toujours pas compris…!!!
    A quand l’ouverture des négociations avec le Kosovo, la Macédoine, la Bosnie ?

    Nos dirigeants européens ont fait fausse route en ce qui concerne l’architecture européenne. Il fallait fermer à 10 Etats membres. Voyez l’exemple actuel de la Grèce !!!!…

Commentaires fermés.