Un “succès” en Bosnie qui coute cher

(BRUXELLES2) Dans les Balkans tout est souvent affaire de symbole. Et la dernière visite de la Haute représentante de l’UE dans la région n’y a pas failli. Catherine Ashton s’est littéralement fait piéger, le 13 mai dernier, en acceptant de poser, à Banja Luka (la capitale des Serbes de Bosnie), avec le responsable de la Republika Srpska, Milorad Dodik, devant le drapeau de sa “république” (NB : qui est le même de la Serbie) et l’insigne officiel de cette entité de Bosnie-Herzégovine. Tous les observateurs attentifs auront ainsi remarqué sur la photo officielle l’absence d’un drapeau de la république de Bosnie-Herzégovine alors qu’officiellement la Republika Srpska n’est qu’une des entités de ce pays. Bis repetita pour la conférence de presse. Sans compter la carte accrochée au mur, mettant l’enclave contestée de Brcko dans le territoire de celle-ci (que l’on peut voir dans le reportage officiel tourné ci-dessus). Ce qui est assurément une petite victoire de ceux qui chez les Serbes bosniaques revendiquent la sécession de Bosnie-Herzégovine et/ou le rattachement à la Serbie. Certes la Haute représentante a obtenu du dirigeant serbe de Bosnie qu’il renonce à la tenue d’un référendum en échange d’une réforme judiciaire. Mais c’est cher (très cher) payé. Car la création d’un système judiciaire est un des fondements des accords de Dayton. Permettre à chaque entité d’avoir une justice, c’est risquer de rouvrir la boite de Pandore. Et surtout donner à l’agresseur un privilège supérieur à l’agressé. Les Serbes bosniaques peuvent effectivement crier victoire…

Regarder la video officielle diffusée par EBS

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “Un “succès” en Bosnie qui coute cher

  • 25 mai 2011 à 19:29
    Permalien

    Vous avez été bien briefé par les nostalgiques de Paddy Ashdown. CA à obtenu le retrait du projet de référendum. C’est l’essentiel. La photo, c’est dommage, bien sûr, mais au fond, est-ce grave?.. Et pour une fois qu’elle se bouge.

Commentaires fermés.