Rafah rouvre, les observateurs européens vont-ils revenir ?

(BRUXELLES2) Après l’accord (surprise) de réconciliation entre les deux branches politiques palestiniennes, le Fatah et le Hamas, c’est un nouveau coup de tonnerre qui se prépare. Les Egyptiens ont décidé de rouvrir le point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte. Une décision soutenue par l’Union européenne qui a, constamment appelé à la réouverture des frontières vers ou de la bande de Gaza (la dernière fois notamment au conseil de décembre 2010). « L’UE est prête à réactiver sa mission EUBAM Rafah si les conditions à la fois politique et de sécurité le permettent » a précisé un responsable européen sur place. Ce « afin d’assurer le rôle de tiers, attribué aux Européens dans l’Accord de 2005 sur les accès et déplacements. Les consultations politiques sont en cours avec l’Autorité palestinienne, l’Egypte et Israël ». Ou pour ainsi dire, elles continuent. Selon les informations obtenues, c’est essentiellement l’accord d’Israël qui manque.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).