Après l’UEO, les Britanniques étudient le retrait de l’OTAN ?

(BRUXELLES2) Sur la lanpoisson.jpgcée de la dénonciation de l’UEO, le Royaume-Uni envisagerait de se retirer, temporairement ou partiellement, de l’OTAN.

Les Britanniques resteraient cependant engagées dans l’opération ISAF en Afghanistan, au moins pour les deux années à venir. Mais ils ne participeraient plus à certains comités (un peu comme la France auparavant). Cette option est très sérieusement étudiée à Londres, m’a confié un diplomate de sa Majesté, ce 1er avril. Enfin, elle est surtout étudiée de très près dans un comité créé en toute discrétion au Trésor.

Les quelque millions d’euros que coûtait au budget britannique l’assemblée de l’UEO, sont en effet une bagatelle à coté du trou constaté dans la structure de l’OTAN (plus de 600 millions pour la seule année 2010 sur un budget de 2 milliards).

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).