Allo la PeSDC ? « Il n’y a plus d’abonné au numéro demandé… tuut, tuut, tuut »

Extrait du film Dr Folamour

(BRUXELLES2) La restructuration du service du porte-parole aidant, la politique européenne de sécurité et de défense commune vient de perdre ses derniers communicants. Les deux « officiers de presse » qui travaillaient, avant la création du SEAE, sous l’égide du Conseil de l’Union européenne, avaient été rattachés depuis le 1er janvier au service européen d’action extérieure. Mais ils ont trouvé une autre affectation à l’intérieur des services… plus en rapport avec leur expérience. Ils avaient deux « gros défauts » aux yeux de l’équipe Ashton : être compétents et être convaincus de la politique européenne. Ils ne sont, pour l’instant, pas remplacés en tant que tel.

Résultat, aujourd’hui sur toutes les questions concrètes qu’on peut se poser la politique européenne de défense et de sécurité commune, il n’y a officiellement plus personne…  Pire, aucun des services que j’ai joint aujourd’hui n’a pu me dire précisément si des remplaçants étaient prévus, quand ils arriveraient et qui assurait l’intérim… Et chacun se renvoit la balle « C’est au service du porte-parole de la Haute représentante » de répondre, m’affirme-t-on en coeur au Conseil comme à la Commission.

Chez la Haute représentante, aucun des trois porte-paroles et officier de presse inscrits sur l’organigramme ne semble enclin à vouloir prendre prendre le « bébé » PSDC en charge… considérant d’ailleurs avec un mépris certain tout ce qui ressemble de près ou de loin à la défense européenne. Il faut dire qu’aucun ne semble avoir une habilitation défense leur permettant d’avoir accès à certains documents classifiés. Et aucun ne semble vouloir perdre son temps avec ce sujet. Ne venez pas leur parler d’exercices ou de lacunes capacitaires, de l’opération « Eufor Libya » ou de battlegroup », vous risquez d’avoir, au mieux, un beau sourire (un porte-parole sait d’abord sourire) ou un gloussement gêné, au pire une fausse information.

C’est çà « l’esprit Ashton » ! Arrogance, mépris et incompétence…

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).