EUFOR Libya : première décision approuvée

(BRUXELLES2) Les diplomates ont décidé d’accélérer le travail. Réunis à deux reprises, ces derniers jours, les experts du groupe de travail “relations extérieures” (Relex) ont ainsi finalisé un texte pour la décision du Conseil. Ce texte (dénommé auparavant “Action commune”), qui fixe le mandat d’Eufor Libya – opération militaire de l’Union européenne et vise à assurer un soutien humanitaire dans la région, devrait être approuvé, ce vendredi (1er avril), par procédure écrite.

Le quartier-général d’opération sera bien fixé à Rome, comme mentionné dans les conclusions du Sommet européen. Même si l’hypothèse d’un OHQ à Bruxelles a été envisagée, cette option n’a pas été retenue, selon nos informations. Le nom du commandant d’opération a également été avalisé, il s’agit du Rear-admiral Claudio Gaudiosi (lire ici). Celui-ci était présent hier et aujourd’hui à Bruxelles afin de valider les derniers points financiers (notamment le mécanisme Athena) et préparer les détails de l’opération. Selon l’habitude, c’est en effet au commandant d’opération de préparer l’OpPlan, le plan d’opération. Selon plusieurs responsables européens qui suivent attentivement le dossier, EUFOR Libya pour “démarrer rapidement” car il s’agit “d’aller très vite maintenant“.

Carton plein des Italiens

On peut remarquer que les Italiens font un “carton plein” sur les opérations multinationales en Libye, offrant à la fois les différents quartiers généraux (Air, Mer, Conjoint) pour l’opération “Unified protector” de l’OTAN, et le commandant de la composante maritime, chargé de l’embargo sur les armes, le vice-amiral Rinaldo Veri ; comme le quartier général pour l’opération de l’UE “Eufor Libya” ainsi que son commandant d’opération. Sans oublier qu’au service diplomatique, cette opération est coordonnée par le département “réponse de crises”, dirigé par un Italien, Agostino Miozzo.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).