Actu BlogLibye

Après Paris, Londres… Un nouveau Sommet tente d’esquisser le futur politique de la Libye

(BRUXELLES2) Après la "Coalition de Paris" qui signait un engagement de certains pays dans une action militaire en Libye - sous l'égide de la résolution des Nations-Unies - voici le "Sommet de Londres" qui devrait engager, ce mardi (29 mars), un processus politique en Libye. Avec, toujours, à la manoeuvre, le couple Sarkozy-Cameron.

Une cinquantaine de personnalités sont attendus : presque tous les pays de l'UE sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères (à l'exception notable de Chypre) et plusieurs pays arabes seront présents (Emirats Arabes unis, Jordanie, Koweit, Liban, Maroc, Qatar, Tunisie), et même un représentant du Vatican, ainsi que Ban Ki Moon (ONU), Mohamed Al Khatib (envoyé spécial de l'ONU pour la Libye sans oublier... Lady Ashton (UE) et A.F Rasmussen (OTAN).

Juste avant le sommet, Sarkozy et Cameron ont publié une lettre commune précisant le terme de l'action militaire et mettant en avant l'appel à un changement de régime et aux fidèles de Kadhafi de le quitter, comme la reconnaissance du rôle clé du CNT (conseil national de transition) dans le processus de transition.

NB : On peut observer la rapidité des alliés à enclencher le processus politique, même si les actions militaires ne sont pas terminées, par rapport aux interventions précédentes (Kosovo, Irak, Afghanistan).

Le terme de l'action militaire : population en sécurité

« Ce n’est que lorsque la population sera en sécurité, qu’aucune menace d’attaque ne pèsera plus sur elle et que les objectifs de la résolution n°1973 auront été atteints, que les opérations militaires prendront fin. » affirment les signataires. En attendant, le passage à l'action de la coalition « dans le but de venir en aide à Benghazi, assiégée, et de repousser les forces de Kadhafi » a permis que « Des centaines de milliers de personnes (soient) sauvées d’une catastrophe humanitaire annoncée. »

L'appel à un changement de régime

A Londres « La communauté internationale tout entière aura l’occasion d’exprimer son soutien au peuple libyen dans sa lutte visant à faire tomber une dictature violente et à créer les conditions propices qui lui permettront de décider de son avenir. » Et les deux leaders français et britannique d'appeler « tous (les) partisans (de Kadhafi à le quitter avant qu’il ne soit trop tard ».

Un rôle reconnu au CNT dans le processus de transition

Le processus de transition pourrait « s’organiser autour du Conseil National de Transition, dont nous reconnaissons le rôle pionnier, les représentants de la société civile et tous ceux qui souhaiteraient participer au processus de transition vers la démocratie » soulignent Britanniques et Français. « Nous les exhortons à instaurer un dialogue politique national à même de déboucher sur un processus de transition représentatif, une réforme constitutionnelle et l’organisation d’élections libres et régulières. » William Hague, le secrétaire d'Etat britannique, a d'ailleurs prévu de recevoir les représentants du CNT aujourd'hui à Londres.

Télécharger la lettre commune Sarkozy-Cameron

La liste des invités au sommet de Londres (site du Foreign office)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).