A.F. Rasmussen annonce la prise de contrôle par l’OTAN… de toutes les opérations militaires sur la Libye

(BRUXELLES2) Le secrétaire général de l’OTAN, A.F. Rasmussen, a annoncé, ce soir dans un court message que l’Alliance atlantique prendrait le contrôle de toutes les opérations en cours sur la Libye : « Notre objectif est de protéger les civils et les zones peuplées de civils des attaques du régime de Kadhafi. L’OTAN va mettre en oeuvre tous les aspects de la résolution de l’ONU. Rien de plus. Rien de moins » a-t-il déclaré. « C’est une étape significative qui prouve la capacité de l’OTAN à prendre des actions décisives. (…) Nous avons déjà mis en place l’embargo sur les armes et la No Fly zone. Et la décision d’aujourd’hui, nous allons au-delà. Nous agirons en étroite coordination avec nos partenaires internationaux et régionaux« . Et d’ajouter : « Nous avons demandé au commandement opérationnel de l’OTAN de commencer à exécuter cette opération avec effet immédiat ».

Un effet immédiat retardé

Cette transition ne pourrait cependant être concrètement effective que d’ici mardi. D’ici là, si l’avancée de l’opposition se poursuit, il est certain qu’une bonne partie des objectifs des frappes aériennes auront été remplis. Elles auront notamment permis de desserrer l’étau sur toutes les villes conquises par l’opposition avant la contre-offensive, menée avec l’aide des avions britanniques et français, essentiellement. Le temps sera alors à la négociation avec le pouvoir de Kadhafi, soit sous forme d’un abandon du pouvoir au profit d’un de ses proches, soit d’une exfiltration vers un pays tiers, comme le proposent les Italiens ou les Africains, soit avec mise en place d’une structure provisoire du pouvoir.

Lire également : Les opérations sur la Libye. Qui commande qui ? Qui contrôle quoi ? Synthèse

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).