Actu BlogPiraterie maritime

20 ans à l’ombre aux Seychelles pour dix pirates des mers

Les pirates devant le tribunal de Victoria / Seychelles (crédit : Seychelles / Nation)

Dix pirates somaliens ont été condamnés par un tribunal des Seychelles, lundi, à 20 ans de prison, au terme d’un procès qui a duré 18 jours.

Ils avaient participé à l’attaque puis la capture d’un navire de pêche seychellois, le FV Faith, à 41 miles au nord de l’Ile Silhouette. 7 pêcheurs seychellois avaient été retenus durant quatre jours, et tenus d’exécuter les ordres des pirates, notamment de mettre cap sur le nord, sous peine d’être tués s’ils ne coopéraient pas. Le bateau a été libéré lors de l’assaut donné par le Topaz, le navire des gardes-côtes des Seychelles. Dans l’action, un pirate avait été mortellement blessé (il est décédé peu après) et un autre a dû être amputé après une violente blessure au bras gauche.

L’avion d’EUNAVFOR apporte des preuves convaincantes

Les suspects ont bien tenté de plaider leur innocence. Mais le juge l’a rejetée estimant avoir suffisamment de preuves matérielles et oculaires. Outre les témoignages des marins, a été retrouvé à bord un chargeur d’AK47 (les pirates ont jeté le reste des armes par-dessus bord). De plus des photographies « d’excellente qualité » prises le 19 et 20 novembre par un avion d’EUNAVFOR  ont ont achevé de convaincre le juge (Nb : l’Awacs français et le Merlin III luxembourgeois avaient été engagés lors de cette opération).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).