Nouvelle tactique. Les pirates accélèrent la reconversion du bateau piraté en bateau-mère

Les pirates somaliens, jamais à court d’idée, viennent d’affiner leur tactique de bateau-mère. On savait qu’ils utilisaient les bateaux piratés comme bateau-mère, navire de soutien ou de renfort. Mais souvent après un certain laps de temps et un renfort de pirates. Ce qui permettait notamment aux forces anti-pirates de repérer le navire et lancer l’alerte. Aujourd’hui, ils semblent vouloir prendre, d’une part, reconvertissant immédiatement le navire piraté en bateau-mère – ce qui peut avoir l’effet de la surprise – ; d’autre part, en investissant en nombre le navire (pour éviter toute mutinerie des marins otages). Ainsi le MV SINAR KUDUS, navire indonésien avec 20 marins à bord, a été capturé par 30 à 50 pirates, mercredi (16 mars), alors qu’il était en chemin de Singapour vers Suez, à environ 320 miles au nord-est de l’ile de Socotra, précise le QG de l’opération européenne anti-piraterie (EUNAVFOR Atalanta). NB : L’incident s’est produit à 14° Nord et 59° Est (Yemen).

Fait plutôt inhabituel, dans les 24 heures de l’attaque, le bateau piraté a été reconverti en bateau-mère, pour lancer une autre attaque. Un skiff avec 5 pirates à bord s’en est détaché.
Objectif : un vraquier battant pavillon liberian, le MV EMPEROR. Mais l’attaque a échoué du fait des gardes embarqués à bord du navire.