L’opération Althea (Bosnie) va perdre quelques effectifs d’ici la fin de l’année

La mission militaire de l’UE en Bosnie-Herzégovine va perdre peu à peu ses effectifs. Mais les ministres de la Défense n’arrivent toujours pas à trouver un terrain d’entente pour clore cette mission. Le ministre néerlandais de la Défense, Hans Hillen, a averti, lors de la réunion informelle de Budapest, que la contribution des Pays-Bas en Bosnie « va être supprimée en novembre 2011« , date prévue pour l’expiration de la résolution de l’ONU. Son homologue bulgare, Aniu Zaprianov Angelov, a été moins explicite déclarant que la Bulgarie participera à l’opération Althea « jusqu’à novembre » et analysera ensuite « la possibilité de modifier la participation du pays en conformité avec les besoins et la situation en Bosnie-Herzégovine« . Plusieurs pays : la France, le Royaume-Uni, l’Espagne se sont déjà désengagés de cette mission qui compte aujourd’hui environ 1500 militaires, voire moins (dont un gros contingent turc, ainsi que des Allemands, des Autrichiens, des Bulgares et des Hongrois).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).