Actu BlogDéfense UE (Doctrine)

Le numéro 2 du Pentagone à Bruxelles

Réunion à l'Agence européenne de Défense. (Crédit : US Department of Defense, U.S. Air Force Master Sgt. Jerry Morrison)

Le numéro 2 du Pentagone, William J. Lynn, était à Bruxelles mardi pour une visite complète à l’OTAN avec Anders Fogh Rasmussen, à la Commission européenne avec Cathy Ashton et l’Agence européenne de Défense avec Claude-France Arnould, sa nouvelle directrice. Une rencontre dédiée à la cybersécurité et à l’Iran, entre autres. Mais aussi aux questions budgétaires et capacitaires.

Un nécessaire partage du fardeau, une spécialisation des “petites nations”

« Toutes les nations de l’OTAN font face à des pressions budgétaires » a-t-il expliqué. « La diminution des recettes fiscales les forcent à trouver de nouvelles voies de travailler ensemble pour développer de nouvelles capacités. Cela doit nous conduire inévitablement à recherche un meilleur partage du fardeau ». C’était aussi le sens de sa visite à l’Agence européenne de défense. « Je pense paticulièrement que les plus petites nations doivent évoluer pour ne pas chercher à avoir une capacité couvrant l’entièreté du spectre possible ais mais tenter d’identifier les secteurs où elles ont un avantage comparatif et peuvent apporter plus » NB : Un propos quasi similaire à celui que tenait le ministre hongrois de la Défense, Csaba Hende, dans nos colonnes.

Visite à la Commission européenne, avec Cathy Ashton (Crédit : US Department of Defense)

Autre message de l’envoyé américain : la cybersécurité. « Il est important que nous partagions les menaces et les solutions » a-t-il expliqué en substance évoquant les pas concrets pris par les Etats-Unis pour défendre leur cyberspace, notamment dans le travail mené entre le Pentagone et les industriels privés. « Le département de la Défense a beaucoup appris pour protéger les réseaux militaires US » a-t-il dit.

On peut remarquer que cette visite à l’Agence européenne de Défense est un fait qui n’est pas anodin au moment où plusieurs ministres souhaitent sa montée en puissance notamment sur les questions capacitaires et budgétaires.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).