Première décision de gel des avoirs de la famille Ben Ali. Une autre en préparation

(BRUXELLES2) Les 27 ont décidé, lundi, le gel des avoirs des différents responsables tunisiens, responsables de détournement de fonds publics. Il s’agit de l’ancien président, Zinedine Ben Ali, et de son épouse, Leila Trabelsi. Ce ne seront pas les seuls. Les autorités tunisiennes ont donné, hier, différents éléments permettant de compléter cette première décision. Cette liste complémentaire pourrait être adoptée « très rapidement » a indiqué Michèle Alliot-Marie, la ministre française des Affaires étrangères, à Bruxelles. Cette liste devrait, selon nos informations, comprendre une quarantaine de noms et pourrait être adoptée d’ici la fin de semaine, par procédure écrite.

(NGV)

Lire également : Les sanctions contre la famille Ben Ali prises lundi. Le détail du dispositif (maj)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).