Actu BlogPiraterie maritime

Le navire-amiral espagnol d’Atalanta en panne

Le Canarias en escorte d'un navire de pêche (Crédit : Ministère espagnol de la défense, 2009)

Il n’y a pas que le Charles de Gaulle à avoir des avaries moteurs 🙂 Les navires espagnols aussi sont sujets à cette “manie”.

Témoin le problème survenu au navire ravitailleur El Patino qui venait tout juste de reprendre le relais du De Grasse dans l’Océan indien et devait servir de navire-amiral pour le contre-amiral Juan Rodriguez Garat pour le commandement de la force Atalanta sur zone. Il a une panne à un de ses deux moteurs, qui ne peut être réparée que sur le territoire espagnol, a confirmé Carme Chacon, la ministre espagnole de la Défense, à Madrid, jeudi, selon nos confrères espagnols d’EFE. Et cela devrait prendre quelque temps. C’est donc la frégate Canarias, qui a déjà participé à la mission Atalanta il y a an, lors de la prise de l’Alakrana, qui va remplacer, au pied levé, le El Patino. Elle va rejoindre rapidement l’Océan indien pour être le navire amiral.

Lire également:

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).