Feux de forêts en Israël. L’UE mobilisée envoie une dizaine d’avions sur place (maj5)

Crédit : service d’incendie israélien

(B2) L’appel à l’aide internationale d’Israël, face aux feux de forêts qui ravagent le Mont Calmel (près de Haifa), a été entendu à Bruxelles. La cellule “protection civile” de l’Union européenne a ainsi été activée. « Israël peut compter sur le support immédiat de l’Europe. Le Monitoring et Information Centre (MIC) est chargé de coordonner l’assistance européenne durant ces heures et jours prochains qui seront cruciales » a commenté la commissaire européenne à la Réponse de crises, Kristalina Georgieva.

Le MIC (ou centre d’information et d’observation de l’Union européenne), qui assure la permanence en matière de protection civile a été contacté dans la nuit du 2 décembre par les autorités israéliennes qui ont fait une liste d’équipements et produits nécessaires tels des matériels d’extinction ou de retardement des feux.

Les 31 Etats (*) qui participent au mécanisme européen de protection civile ont rapidement offert le matériel requis, précise la Commission européenne. Et cinq pays (Grèce, Espagne, France, Chypre, Croatie) ont proposé également d’envoyer des avions. Les premiers sur place devraient être les Grecs (proximité géographique aidant). 4 avions grecs devaient ainsi arriver sur zone dans la matinée, ainsi qu’un avion chypriote (le seul avion de l’ile !). Une équipe de 92 pompiers bulgares se sont envolés pour Israël (dont certains ont déjà combattus en Russie lors des derniers incendies). Coté français, 2 Canadair et 1 Dash 8 de la base de protection civile Marignane sont mobilisés.

A noter que d’autres pays participent également à cette aide : la Russie, l’Egypte et la Jordanie, notamment.

(*) Le Mécanisme regroupe les 27 + la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein ainsi que la Croatie.

Dispositif “Bambi” (Crédit : ministère NL de la Défense)

(mise à jour Vend. 3 déc. 20h) Les Pays-Bas ont décidé l’envoi d’1 hélicoptère Chinook et de 3 hélicoptères Coogar, de la NL Royal Air Force, chacun muni d’un dispositif “Bambi” de réserve d’eau (2500 litres pour le Cougar, 10.000 litres pour le Chinook). Ils partiront demain (samedi) vient d’annoncer le ministère de la Défense. Les frais seront partagés entre les deux ministères (Défense et Affaires étrangères), le premier fournissant les matériels et le second le transport.

(mise à jour sam 11h) Selon le ministère de l’Intérieur israélien, vendredi étaient opérationnels : 8 avions, 3 hélicoptères, 3 camions incendie et 150 pompiers arrivés de plusieurs pays. La Grèce (4 avions), Chypre (1 avion et 1 hélicoptère), la Turquie (2 avions), la Bulgarie (92 pompiers), le Royaume-Uni (2 hélicoptères) et la Russie. Mais durant la nuit de vendredi à samedi, seuls les pompiers au sol étaient en action. Le week-end sera décisif. Et les autorités comptent notamment sur la puissance d’extinction de l’avion russe, arrivé vendredi (lire ci-dessous).

• Le Royaume-uni a envoyé, rapidement, 2 hélicoptères Griffin Search and Rescue, équipés d’un dispositif “Bambi” de lutte anti-incendie, détachés de sa base de Akrotiri à Chypre .

• L’Italie a envoyé 100 tonnes de produits retardants par avion.

• La Russie a envoyé sur place deux avions – un Ilyushin-76, capable de lâcher 42 tonnes d’eau (arrivé vendredi soir à Haifa) et un canadair Be-200 – ainsi qu’un hélicoptère lourd Mi-26 pouvant déverser 15 tonnes d’eau – précise le ministère russe des Situations d’urgence, relayé par nos confrères de Ria Novosti.

• La Turquie a envoyé 2 bombardiers d’eau. Un geste qui revêt une dimension très politique, étant donné les dernières crispations entre les deux Etats, après notamment l’affaire de la flottille de Gaza (1). Cette aide a été acceptée immédiatement par le gouvernement israélien.

• Les Etats-Unis ont envoyé 45 tonnes de produits retardants et divers équipements, et une équipe d’experts, affrêté par US Aid à bord d’un avion privé. Les pompiers du district New-York envoient un avion anti-incendie.

Coté israélien, au moins 400 pompiers et 100 camions sont déployés.

Un tribut lourd des forces de sécurité

Le dernier bilan parle de 42 morts. Les forces anti-incendie et de sécurité paient un tribut lourd. On déplorerait déjà deux blessés graves parmi les pompiers. Un car a été encerclé par les flammes. Et  36 stagiaires gardiens de prison qui avaient été mobilisés spécialement pour aider à l’évacuation de la prison de Damon. Deux policiers, dont le chef des opérations de police pour la région nord est, ainsi qu’un jeune pompier volontaire de 16 ans, sont également décédés dans la tentative de secourir les passagers du car. Un autre pompier, Uri Smnedyeve, est décédé.

Le feu n’est pas sous contrôle

Les incendies ne sont pas encore sous contrôle avouent les autorité, selon le quotidien national Haaretz. Samedi matin, le feu approchait la ville d’Usfiya, ville druze du nord. Et plusieurs batiments publics de Haifa étaient menacés comme l’université.

Selon le 102, le service d’incendie israélien, les avions grecs étaient, samedi matin, engagés sur Nir Etzion où se déroule un violent incendie. Un hélicoptère à Beit Oren, trois avions légers. Tandis qu’à Ein Hod, ce sont les forces au sol qui agissent. Un hélicoptère et un avion léger à Isfiya pour deux foyers.

Les premiers éléments de l’enquête parlent de “négligence”. Mais le fait que le feu ait pris à différents endroits est assez suspect. Le ministère de l’Intérieur est également mis en cause pour ne pas avoir suffisamment prévu de moyens face à un tel désastre.

Un des hélicoptères britanniques prenant son envol de la base militaire israélienne de Haifa avec un dispositif anti-incendie (crédit : forces armées israéliennes)

(mise à jour 3 Sam 17h / 24h) « La bataille du feu se fera par les airs »

13 avions et hélicoptères sont déjà engagés sur les feux, 8 autres doivent suivre. « La bataille du feu se fera par les airs » a déclaré le Premier ministre Netanyahu.

Le Dash français est arrivé samedi dans l’après-midi.  Ainsi que le second avion russe transportant des experts du ministère des Situations d’urgence, dont le vice-ministre V. Platt.

D’autres avions ou hélicoptères sont attendus : de France (4 Canadairs), de Suisse (3 hélicoptères Cougar), des Pays-Bas (4 hélicoptères, voir ci-dessus), de Roumanie (1 hélicoptère du ministère de l’Intérieur), de Russie et d’Azerbaidjan.

Les Etats-Unis vont envoyer 3 avions C-130 équipés anti-incendie (avec le système MAFFS – Modular Airborne Fire Fighting System) de l’US Air Force Reserve et de la garde nationale, a annoncé US Aid. Par ailleurs 2 autres C-130 partent de la base de Ramstein en Allemagne pour acheminer 20 tonnes supplémentaires de produits retardants. Un Boeing 747 de la compagnie privée Evergreen, spécialement équipé et pouvant larguer 75.000 tonnes d’eaux, a été affrêté et devrait arriver des Etats-unis dans les prochains jours.

(mise à jour sam 24h) La contribution de l’armée israéelienne

L’armée israélienne a engagé d’importants moyens : des hélicoptères (dont 4 chargés du Search and rescue pour l’accident de bus), des dizaines de médecins et infirmiers, et deux bataillons de l’armée pour aider à éteindre le feu et faire des réservoirs d’eau. 200 pompiers de réserve du Home Front Command ont été rappelés sous les drapeaux. Du matériel comme quatre bulldozers blindés Caterpillar D9 et de l’équipement lourd ainsi que plusieurs centaines de soldats en formation ont également été engagés. Sa base aérienne de Haifa (Ramat David) sert de point de ralliement pour l’aide internationale arrivée par avion.

Le feu désorganise également les bases de l’armée : 3 d’entre elles ont dû être évacuées de façon préventive. Et la conscription est suspendu pour les jeunes de la région de Mont Carmel.

(mise à jour dim 16h) Le feu est sous contrôle

Le feu est sous contrôle ont déclaré les autorités qui ont estimé qu’il n’était plus nécessaire d’avoir recours à l’aide internationale. 11 appareils israéliens (hélicoptères et avions légers) sont engagés sur les feux et 24 appareils étrangers dont la majorité proviennent de l’Union européenne. Les derniers arrivés étant les 4 avions Canadair espagnols et 3 hélicoptères Cougar suisses. Ils ont effectué plus de 400 rotations selon le général Ido Nechushtan qui coordonne pour les forces aériennes israéliennes l’aide internationale. Au dernier bilan : 12,300 acres de forêt et 5 millions d’arbres sont partis en fumée, 74 bâtiments ont été entièrement détruits par les flammes et 173 partiellement dans le Kibboutz de Beit Oren, à Ein Hod, et Yamon-Ord.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.