Une stratégie sur le Sahel attendue pour début janvier

Les ministres des Affaires étrangères ont convenu, le 25 octobre, de la nécessité de bâtir une stratégie pour le Sahel. « La situation au Sahel constitue une menace pour la sécurité tant au sein
de la région qu’en Europe »
écrivent les 27. « Le développement des menaces transnationales, dont le terrorisme et la criminalité organisée, couplé à l’extrême pauvreté, à des conflits internes non résolus, et à la faiblesse et fragilité des États, constitue un enjeu croissant pour la stabilité de la région du Sahel, ainsi que pour l’Union européenne. Ces menaces touchent directement les populations et les États de la région, notamment la Mauritanie, le Mali et le Niger. Elles affectent
également la sécurité des ressortissants européens
. » ajoutent-ils.

Les 27 donnent ainsi mandat à la Haute Représentante, en association avec la Commission, «d’élaborer une stratégie pour le Sahel pour le début de l’année prochaine ». Objectif : « mobiliser de façon cohérente les différents instruments dont elle dispose pour promouvoir la sécurité, la stabilité, le développement et la bonne gouvernance dans la région sahélo-saharienne».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “Une stratégie sur le Sahel attendue pour début janvier

  • 30 janvier 2011 à 09:06
    Permalien

    renforcer la surveillance des moyens de detection(breguet atlantique ,helicopteres)qui seront la cible de sabotage action terroriste dans l’avenir sur leur bases de stationnement.Mettre en en action des moeyens de reconnaissance(drones de reco et detection et d’attaque)

Commentaires fermés.