(BRUXELLES2) Le conseil jumbo des Affaires étrangères et de la Défense n’aura pas lieu… ni les 22 et 23 novembre comme prévu d’origine (sur le calendrier de la présidence belge) ni les 13 et 14 décembre (comme prévu depuis quelques semaines). Question d’agenda de la haute représentante de l’UE. Les services de Cathy Ashton comme ceux de la présidence belge et du Conseil de l’UE tentent depuis quelques jours de trouver une date disponible. En vain. Ils s’en arrachent les cheveux tant l’agenda de la Diplomate en chef de l’UE tient de la dentelle de haute couture.

Du coup, une hypothèse refait surface. Le conseil des ministres de la Défense pourrait bien voguer de ses propres ailes et se tenir… tout seul, fin novembre. Tandis que le conseil des ministres des Affaires étrangères se tiendrait, lui, en décembre. L’agenda du Conseil Défense est, en effet, assez chargé, tant opérations que capacités. Sans compter la réunion, de haut niveau, du conseil d’administration de l’Agence européenne de défense, qui doit voir les ministres discuter du nouveau statut de l’agence, dans le service diplomatique (une décision est en cours d’élaboration).

Afin que les procédures soient respectées, les ministres de la Défense pourraient se réunir en conseil des ministres des Affaires étrangères, en format “défense”, d’une façon similaire à la réunion des ministres du Commerce. Reste cependant à caler certaines dispositions entre ministres des Affaires étrangères et de la Défense, les uns ayant davantage la responsabilité des missions civiles de la PeSDC tandis que les autres ont la charge des missions militaires. Les premiers ayant toute latitude de décision tandis que les seconds ne pouvant décider, jusqu’ici, formellement que pour certaines décisions capacitaires notamment.

(mise à jour jeudi 14 octobre) L’hypothèse d’un Conseil Défense “solo” semble se confirmer. Plutôt début décembre, selon certaines sources. Mais on attend encore confirmation. Les ministres des Affaires étrangères se réunissant de leur coté le 22 novembre (avec les ministres du Développement) et le 13 décembre (seuls) en préparation du Conseil européen.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).