L’humanitaire britannique tuée par une grenade… US. L’aveu de Petraeus à Cameron

(BRUXELLES2) Linda Nordgrove, l’humanitaire britannique otage des rebelles afghans, a été tuée par les forces américaines lors d’une tentative de libération, dans la nuit de vendredi, et non par ses ravisseurs comme l’avait avancé très sûrement et fort rapidement le service de communication de l’ISAF-OTAN (lire ici). La nouvelle a été annoncée par David Cameron, lui-même, ce lundi, lors d’une déclaration, rapportée notamment par la BBC (voir ici). « Tôt ce matin, le général Petreaus, le commandant des forces ISAF en Afghanistan m’a contacté pour m’informer qu’une révision des faits (…) indiquait que Linda Nordgrove n’avait pas été tuée par ses ravisseurs, comme dit précédemment. (…) Il s’agirait plutôt d’une grenade lâchée par les forces américaines lors de l’assaut. » « Ce n’est pas encore certain -a-t-il ajouté. Et une enquête est en cours, menée conjointement par les forces américaines et britanniques. La famille de Linda Nordgrove a été averti » a-t-il conclu.

Cette affaire jette un doute, on ne peut plus clair, sur la politique de communication de l’ISAF qui n’hésite pas – pour couvrir une erreur – à en accuser l’adversaire. Il pourrait jeter aussi comme une nouvelle ombre sur les relations anglo-américaines, passablement compliquées ces derniers temps.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.