Un dhow iranien libéré dans une action combinée franco-italienne

(BRUXELLES2) Un petit navire battant pavillon iranien a été libéré des pirates qui l’occupaient, le 29 septembre, au large de la Tanzanie, par le navire italien, Libeccio, membre de la force anti-piraterie confirme-t-on au QG d’Atalanta. Le navire avait été localisé, la veille, remorquant un baleinier et deux skiffs, par l’avion français de patrouille maritime. Ce qui était une indication qu’il pouvait avoir été piraté. Appelé à la rescousse, le Libeccio envoie son hélicoptère. Aux premiers tirs d’avertissement, le dhow refusa de s’arrêter. Suivi à la trace durant la nuit par les marins italiens, les pirates finalement acceptèrent de se rendre dans la matinée du 29, après qu’un contact radio ait pu confirmé la présence de 7 membres d’équipage et de 10 pirates.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).