Tacle britannique sur le budget du SEAE

(BRUXELLES2) Cathy Ashton est sous pression du gouvernement britannique qui, jusqu’ici l’avait laissé « tranquille ». Dans une attaque assez violente, selon le Financial Times, Cameron s’en prend aux 80 recrutements en cours dans le service diplomatique qui couteront, selon lui, 9,5 millions d’euros. Décision particulièrement malvenue, argumente le Premier ministre britannique « au moment où les circonstances économiques difficiles et où plusieurs départements du gouvernement sont soumis à des coupes budgétaires de 25% ». Et d’ajouter : « Bruxelles ne peut pas vivre dans une bulle ».

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).