Surobi, première étape d’un retrait français d’Afghanistan ?

(BRUXELLES2) (A Marseille) Répondant à une question d’un confrère, Hervé Morin n’a pas voulu envisager l’hypothèse d’un retrait d’Afghanistan. « Un point d’étape a été fixé par l’OTAN, pour début 2011, avec le transfert d’un certain nombre de districts aux autorités Afghanes » a-t-il précisé. Les Français sont présents en Kapisa et Surobi. « En Kapisa, c’est difficile, mais à Surobi, c’est extrêmement apaisé. On pourrait envisager sur la Surobi un transfert, progressif, aux autorités afghanes, en maintenant un dispositif de soutien. Nous avions déjà transféré le contrôle de Kaboul aux autorités afghanes. Et cela se passe bien », a-t-il ajouté.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

3 réflexions sur “Surobi, première étape d’un retrait français d’Afghanistan ?

  • 15 septembre 2010 à 01:10
    Permalien

    La volonté de vouloir voir Surobi comme un district « appaisé » commence à friser au ridicule… la vallée d’Uzbeen, notamment, est située en Surobi.

    • 28 septembre 2010 à 21:30
      Permalien

      OUI uzbeen est et existe, mais je pense que le transfert a l’ANA est ineluctable, en revanche mettre le paquet sur kapisa est inevitable, de façon à éviter l’embrasement facile de multiples vallées qui sont tenues pat des chefs, qui eux mêmes n’ont pas la grandeur d’esprit, de comprendre l’enjeu réel de cette guerre.
      Tout simplement, par le rassemblement islamique, al quaïda, rassembleur primeur d’incultes, sur les valeurs d’une utopie religion.
      C’est tellement facile de taper quelques lettres sur son ordi dans son salon, mais encore faut il avoir été en fond de vallées, afgahania, alasay etc.. pour en parler.
      bonne soirée

  • 20 juillet 2011 à 22:41
    Permalien

    C’est une bonne chose qu’une partie des soldats français partent, je trouve qu’il était temps.

Commentaires fermés.