Actu BlogDéfense UE (Doctrine)

Pourquoi un militaire a le spleen dans l’UE ?

Ton VanOsch (crédit : Conseil de l’UE)

(BRUXELLES2) Ton Van Osch, le chef d’Etat-Major de l’UE, était l’orateur invité au dîner du Brussels Defence Debate, organisé par la présidence belge vendredi et samedi à Bruxelles (1). « Le rôle du militaire est un peu moins visible dans l’Union européenne » a expliqué Van Osch. Il a donc peur d’être « un tout petit instrument parmi  plein d’autres instruments de l’approche globale. Tandis qu’à l’OTAN, c’est le seul instrument. » Quand on parle d’approche globale, il en est l’acteur principal, « il est au centre »… Pour autant le chef d’État major de l’UE – qui est aussi le conseiller militaire de Cathy Ashton – estime la période actuelle comme « extrêmement excitante » ; il voir l’avenir de la PeSDC « radieux » sans se cacher les difficultés de la période, notamment en matière budgétaire.

(1) Il remplaçait au pied levé le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche qui avait un “autre agenda” et n’avait sans doute pas trop envie d’apparaître en public en pleine affaire “rom”.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).