(BRUXELLES2) Finalement l’Union européenne pourrait décider de renforcer ses effectifs de la mission d’assistance à la police palestinienne (EUPOL Copps) de quelques unités. Cette décision aurait dû déjà être effective. Les 27 ambassadeurs de l’UE en avaient convenu de la nécessité, de façon assez rapide. (Ce qui n’est pas toujours le cas…). Malheureusement, il semble que pour des raisons, totalement incompréhensibles d’un quidam (même averti), cette décision ne soit pas encore entrée en vigueur. Apparemment la lettre s’est perdue dans quelques couloirs. Aux dernières nouvelles, elle aurait été “retrouvée” et pourrait être signée par Cathy Ashton, la diplomate en chef de l’UE. Si celle-ci a 5 mns entre deux avions…

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).