Le Sierra Leone autorise les équipes embarquées à bord de ses bateaux

EquipesVpdSwePetra-Swe100809.jpg
Crédit : Marine Suédoise / Ministère suédois de la Défense / Christian Nilsson

 

(BRUXELLES2) Les Suédois du HMS Carlskrona ont pu embarquer une VPD (équipe de protection embarquée) à bord du Petra 1. Un navire qui bat pavillon du Sierra Leone et assure le ravitaillement de l’AMISOM, les forces de maintien de la paix de l’Union Africaine en Somalie.

C’est la première fois que le Sierra Leone donne la permission aux forces d’Atalanta de monter à bord- et fait une déclaration dégageant de certaines responsabilités les militaires. Auparavant les militaires devaient mobiliser et naviguer au plus près du navire.

Plus de souplesse d’action

Avec une équipe embarquée à bord, cela « donne plus de souplesse« , explique Gustav Reimfelt, le chef de la garde, « pour mener plusieurs opérations en même temps« . Cela démultiplie, en effet, les moyens maritimes et aériens qui peuvent, avec une équipe embarquée, faire d’autres opérations, « comme la surveillance de la côte« , par exemple.

(Nicolas Gros-Verheyde)

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).