Les forces européennes anti-piraterie déployées dans le Golfe

(BRUXELLES2) Le contre-amiral Coindreau qui s’apprête à prendre le commandement des forces européennes anti-piraterie dans le Golfe d’Aden et l’Océan indien EUNAVFOR Atalanta (CTF 465) aura sous ses ordres – selon les moments – entre 5 à 11 navires et de 2 à 5 avions sur le théâtre ed’opérations,fournis par une dizaine de pays (Allemagne, France, Espagne,Italie,Grèce, Belgique,Luxembourg,Pays-Bas, Suède, Portugal). Au moins la moitié de ces navires ont la particularité d’avoir déjà participé à l’opération Atalanta dans le passé (ou à une opération similaire de l’OTAN), ce qui assure une bonne connaissance des lieux, des modalités d’attaques des procédures et des modalités de cette opération multinationale.

Les navires

de Grasse D-612(France) sera le navire-amiral. Frégate anti-sous marine, classé destroyer, il aura à bord330 marins et surtoutl’Etat-Major fort de 29 marins de 8 différentes nationalités. Parti de Toulon, il a hissé le pavillon d’Atalanta… et le drapeau breton.

DeGrasseSillageNuit-Fr1008.jpg
Crédit : DICOD / De Grasse

Schleswig-Holstein F-216 (Allemagne). Présente depuis Mai dans le Golfe d’Aden et l’Océan indien, cette frégate termine sa mission bientôt.

schleswigHolsteinF216Djibouti-De1005.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

Libeccio F-572 (Italie)

FregateLibeccioF572Ravitaill-Us0506.jpg
Le Libeccio en ravitaillement avec un navire Us (crédit : US Navy)

Infanta Cristina P-77 (Espagne). Vient de traverser le canal de Suez.
Corvette servie par 85 marins et 7 infanterie de Marine qui forment « l’équipe opérationnelle de sécurité ».

InfantaCristinaSuez-ESp100803.jpg
Crédit : Ministère de la Défense Espagnol / Armada

Rhön A-1443 (Allemagne). Navire de transport et ravitailleur, petit frère du Spessart attaqué par les pirates en 2009.

RHOENA1443-De09.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

Adrias F-459 (Grèce). Il a déjà participé à la campagne anti-piraterie d’Atalanta au début de l’année. En pleine période de restriction budgétaire en Grèce, cela constitue un notable effort du gouvernement. Mais c’est de l’ordre de l’intérêt national primordial, avec le poids de la flotte marchande grecque (plus de 4.000 navires, dont la moitié jauge plus de 100.000 tonneaux. Près de 10% de la flotte mondiale en nombre de bateaux, près d’1/6 en
tonnes). Les forces européennes déployées dans l’Océan indien. Le point

Fr-gateAdriasF459-2-Gr-.jpg
Crédit : Marine Grecque

Galicia L-51 (Espagne). Bateau de débarquement, doté de 6 hélicoptères (un grand avantage), sister-ship du Castilla qui est intervenu à Haïti. – Amsterdam (Pays-Bas)

GaliciaL51-Esp09.JPG
Crédit : Ministère de la Défense Espagnol / Armada

Floreal F-730 (France). Le « local » de l’étape puisque ce navire basé à la Réunion a déjà fait plusieurs périodes de « quart » anti-piraterie dans la zone. Lire : 12 suspects arrêtés par le Floréal au nord-ouest des Seychelles. Il est également intervenu sur la prise d’otages du Tanit. Lire : La version de Chloé Lemaçon sur la tragédie du Tanit met en cause l’armée

Fr-gateFlorealF730-Eunavfor.jpg
Crédit : DICOD / Marine Française

Köln F-211 (Allemagne)

KolnF211-De0912.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

– Hms Carlskrona M-04 (Suède). Le navire amiral suédois terminera sa période de garde dans le Golfe.

HMSCarlskrona-Se09.jpg
Crédit : Marine Suédoise

Louise-Marie F-931 (Belgique). Un retour pour la frégate belge qui a déjà participé à l’opération Atalanta, il y a un an (Lire : 4 pirates suspects arrêtés par la Louise-Marie, « raccompagnés » à terre), mais a un nouveau commandant, le CPF Carl Gillis.

LouiseMarieF931-Be0811.jpg
Crédit : ministère belge de la Défense / Marine

Somme A-631 (France). Bâtiment de commandement et de ravitaillement, siège de l’Alindien, l’amiral commandant les forces dans l’Océan indien, il a déjà été présent sur plusieurs campagnes de piraterie. Le BCR Somme remet les 5 suspects pirates au Puntland. Et a même été attaqué, à deux reprises ! Le BCR Somme attaqué par des pirates. A nouveau ! (maj)

BCRSommePortVictoriaSeych-Fr1004.jpg
Crédit : DICOD / Marine Française

Hamburg F-220 (Allemagne). Part fin août de son port d’attache.

FGS_HAMBURGF220.jpg

Les avions

– ATL2 – Atlantique 2 (France)

atlantique2-Sol-Fr1007.jpg

– Boeing E3F – Awacs (France)

awacsE3F-Fr.jpg
Crédit : Ministère français de la Défense / Armée de l’Air BA702

– Falcon 50 (France)

– P3 Orion « Cisne » (Espagne)

AvionP3OrionEspDJI-096.jpg
Crédit : Ministère espagnol de la Défense

– P3 Orion « Lobo » (Portugal)

p3pOrion-Pt.jpg
Crédit : Ministère portugais de la Défense

– avions Merlin III « Seagull » (Luxembourg). Lire : Reportage (exclusif) avec les avions « luxembourgeois » d’Atalanta

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.