Afghanistan: le doute gagne du terrain en Finlande

(BRUXELES2) Il faut “évaluer de façon critique comment la Finlande pourra agir en Afghanistan, voir s’il y a lieu de renforcer la part de la gestion civile” explique le président de la commission “défense” du Parlement Finlandais, Juha Korkeaoja (Parti du Centre). “La situation n’est pas des meilleures.”
NB : cette remarque publique doit être replacée dans le contexte politique finlandais. Jusqu’à là, seuls des partis minoritaires (Alliance de gauche, démocrates-chrétiens, Vrais Finlandais) avaient exprimé leur opposition à l’engagement en Afghanistan. Quant aux Socio-démocrates exprimant ouvertement leurs doutes sur cette opération “de maintien de la paix ” et demandant le retrait d’ici la fin 2011. La Finlande a décidé, au printemps, d’augmenter son contingent sur place de “casques bleus” de 145 à 195 personnes.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).