Le Carlskrona passe le flambeau de la lutte anti-pirates au De Grasse

Le contre-amiral Coindreau (à gauche) prend le relais de son homologue suédois Thornqvist (à droite) (crédit : Eunavfor)

(BRUXELLES2) Le navire amiral suédois qui commandait ces quatre derniers mois la force anti-pirates de l’UE a cédé le flambeau, ce week-end, à la frégate française De Grasse qui prend le relais jusqu’à décembre. Le commandement sera assuré par le Contre-Amiral Coindreau assisté du capitaine de vaisseau belge, Michel Hofman. (Les Français avaient promis aux Belges qui désiraient le commandement qu’ils auraient le poste de commandant adjoint de la force).

En cédant le gouvernail, le commandant suédois Jan Thörnqvist en a dressé le bilan : 250 pirates présumés appréhendés (précisons que, bien souvent, ils ont été libérés), 90.000 tonnes de fret humanitaires du Programme alimentaire mondial (PAM) acheminés à bon port en Somalie, lors de 11 escortes de navires. Les marins ont parcouru environ 142 000 miles nautiques, du sud de la mer Rouge, en passant par le golfe d’Aden et l’océan Indien jusqu’aux Seychelles. De la mi-avril à la mi-août, se sont ainsi relayés 18 navires de guerre de sept pays différents et 8 avions de surveillance maritime de six pays.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).