Kirghizstan. Des policiers européens nécessaires

Commissioner-KG_Osh-Kyrgyzstan_ACTED-project-v2_03072010_sm.jpg(B2) La Commissaire européenne à l’action humanitaire et la réponse de crises, Kristalina Georgieva, de retour d’un voyage au Kirghizstan a expliqué que tous ses interlocuteurs – de la présidente par intérim et du ministre des Affaires étrangères à la population sur place à Och —, lui avaient exprimé le souhait d’avoir une présence internationale dans le pays, notamment de policiers européens, pour contribuer à la stabilisation du pays, pour “former les forces de police” et assurer une “certaine neutralité”.

La situation à Och semble actuellement stable mais il reste des tensions et chacun a peur que cela rééclate” commente un proche de la commissaire. Kristalina Georgieva a promis à ses interlocuteurs de faire part de leurs demandes à la fois à Cathy Ashton, la diplomate en chef de l’UE, et aux ministres des Affaires étrangères européens.

(NVG)

(crédit photo : Commission européenne).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).