Le nouveau chef d’Etat-Major de l’UE vient au secours de Lady Ashton

VanOsch-UE1006.png

(B2) Si cela n’est pas une déclaration d’amour… alors… Le nouveau chef d’Etat-Major de l’UE (directeur général de l’Etat-Major militaire pour être exact), le général néerlandais Ton Van Osch, a tenu lors du séminaire sur la piraterie, qui s’est tenu ce jeudi au Parlement européen, à exprimer tout son soutien à Cathy Ashton, qui traverse une passe pour le moins difficile. « Nous nous dotons du service européen d’action extérieure. J’entends beaucoup de critiques. » a-t-il expliqué. « Mais il faut être juste. On ne peut pas s’attendre à ce que notre Haute représentante puisse être Ministre des affaires étrangères et ministre de la Défense à la fois, en un seul jour, on ne peut pas attendre d’elle une immédiate efficacité, alors que les moyens ne sont pas mis en service. Ce qu’elle fait c’est déjà très bien, elle s’attelle à l’organisation du service, tout en se déplaçant à l’étranger, pour représenter l’UE. »

Lady, nous sommes à vos cotés

C’est un peu le sens de sa déclaration. Puisque le militaire a ajouté : « Beaucoup de gens souhaitent une coordination. Mais souvent c’est en pensant que c’est eux qui vont coordonner les autres. Nous militaires, nous comprenons cela. Nous ne demandons pas ce rôle. Nous sommes prêts à être coordonnés. Nous sommes là et serons prêts à assurer ce rôle de soutien qu’on attend de nous. » Une déclaration d’allégeance, très politique, qui peut vouloir dire que les militaires ne revendiquent pas leur autonomie totale mais bien leur pleine et entière intégration comme un outil de la politique étrangère de l’UE. Une manière, aussi intelligente à mon sens, de revendiquer une pleine association aux autres décisions qui peuvent être prises. Ton Van Osch, un homme à suivre…

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.