Analyse BlogInterviewSEAE Haut représentant

Yves de Kermabon: l’intérêt du SEAE “mixer civils et militaires”

(BRUXELLES2) Dans l’interview qu’il a accordée à Bruxelles2, Yves de Kermabon – chef de la mission EULEX au Kosovo – espère que les nouvelles structures issues de Lisbonne vont « faciliter la coordination entre civils et militaires. La création d’un service européen d’action extérieure est une bonne chose. Les opérations civiles ont intérêt à s’inspirer de la logistique militaire. Mais les militaires ont intérêt à comprendre que toute mission militaire est accompagnée ou suivie d’une mission civile. C’est la « Top priorité », cette approche globale. Il faut que tout soit mis sur la table, qu’on fasse des économies en termes d’action : qui fait quoi et quand ? Il faut que dès le début on puisse avoir une planification commune stratégique et opérationnelle. L’exemple du Kosovo est, pour moi, très parlant sur ce sujet. »

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.