Première mission pour le Dash8 des gardes-cotes suédois

GardesCotesSwe-Eunavfor100308.jpg
(Photo / Eunavfor – Swedish coast guard)

(BRUXELLES2) L’avion de patrouille maritime des gardes-côtes suédois est désormais intégré à l’opération européenne anti-piraterie « Atalanta ». Le Dash 8 Q-300, équipé de caméras de haute technologie, a en effet effectué sa première mission officielle lundi 8 mars.

Il avait, en fait, déjà été au baptême du feu lors des arrestations successives de pirates par la frégate Nivose, le navire-amiral italien Etna, et les équipes de protection embarquée des thôniers français Torre Giulia et Trevignon.

Selon l’officier commandant le groupement suédois « ce premier vol de 6 heures a été particulièrement fructueux à cause d’activités suspectes dans la zone. Mouvement qui s’est avéré être des pirates suspects qui étaient très près d’un bateau de pêche. Nous avons réussi à alerté le Commandant de la force et « documenté » cet incident » a-t-il ajouté.

C’est la première fois, faut-il préciser, qu’un avion des gardes-côtes (corps civil), participe à une opération international de ce type. C’est la deuxième équipe civile à être ainsi intégrée à l’opération militaire (avec les pilotes et observateurs privés des avions luxembourgeois). Le Dash8 est basé comme les Merlin III luxembourgeois sur l’aéroport de Mahé aux Seychelles.

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).