Les gardes privés tuent un pirate, le Navarra intervient

(B2) La frégate espagnole Navarra (qui fait partie de la force européenne anti-pirates EUNAVFOR Atalanta) a intercepté au large de la Somalie un baleinier (bateau-mère) ainsi que deux skiffs.

Très forts soupçons. Ces bateaux sont fortement soupçonnés d’avoir participé à l’attaque du MV Almezaan. Ce cargo des Emirats Arabes Unis, battant pavillon panaméen, qui allait vers Mogadiscio, avait été attaqué ce matin, pas loin des côtes somaliennes d’Harardere (à 60 miles environ selon le QG d’Atalanta). Il avait pu s’échapper, notamment grâce à la riposte des gardes privés à bord qui avaient ouvert le feu sur l’agresseur, et avait lancé un appel de détresse.

Un mort. Dans les bateaux suspects, les militaires ont retrouvé « un cadavre qui portait des traces d’armes légères, ainsi que des armes et munitions de différents calibres. Les skiffs étaient marqués de nombreux impacts de balles et d’obus » selon un officier espagnol. Les 6 autres personnes en vie, pirates présumés, on été appréhendés et ramenés à bord de la frégate. « Ils sont en attente d’identification par le personnel du navire marchand attaqué » qui a été prié de rester à proximité.

6 arrestations. Les 6 suspects pourraient, le cas échéant, être remis au Kenya ou aux Seychelles, deux pays qui ont signé des accords avec l’UE, estime-t-on à Madrid (la seconde hypothèse est très peu probable selon moi). En attendant, le baleinier a été coulé. Et les autorités somaliennes ont été contactées pour prendre en charge le corps du suspect (qui se trouve également rapatrié sur la frégate).

Enquête. Une enquête est en cours pour déterminer les faits et les responsabilités. Selon le droit international, les forces privées n’ont pas de “droit” en tant que tel d’intervenir face aux pirates et obéissent, alors, aux règles pénales classiques (légitime défense à prouver). C’est tout le problème de gardes privées à bord des navires marchands…

(NVG)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).